Club Des Éleveurs De Races Belges Ronquières

Copyright © Christian Delsanne pour CERB Club Des Éleveurs de Races Belges Ronquières Belgique

Keratoconjonctivite

Le site du CERB a été créé en 1996.

Mises à jour en 2000, 2004, 2006, 2008 , 2010 et 2016



Souper annuel

4 Mars  2017

Le souper annuel

Expo 2017

30 septembre et 1er octobre  2017

Le plan incliné

Bienvenue sur le site du CERB consacré exclusivement au petit élevage d'animaux de basse cour de races Belges

Informer | Inspirer

Cause

Non définie. Attribuée à une accumulation de vapeurs irritantes d'ammoniaque dans les locaux mal ventilés, aggravée par l'utilisation de litières anciennes ou montées. On a montré qu'un petit agent sphérique non encore identifié (Mycoplasma sp.?) pouvait produire cette maladie ou un syndrôme très voisin.

Transmission

Tous les oiseaux dans les poulaillers exposés aux vapeurs sont susceptibles de souffrir d'une irritation de la cornée; la maladie sévit pendant les mois d'hiver.

Elle est plus fréquente dans les poulaillers mal entretenus, mal ventilés; par le contact avec des oiseaux infectés par l'agent responsable.

Espèces affectées

Poulets, canetons, dindons.

Symptômes

La maladie atteint simultanément jusqu'à 50 % des oiseaux. L'apparition de larmes est le premier signe de l'inflammation. Les oiseaux ont tendance à garder les yeux fermés à cause d'une forte douleur; perte de poids. L'augmentation du nombre des oiseaux à éliminer est l'un des aspects anti-économiques de la maladie. Certains oiseaux, si les conditions d'élevage ne sont pas améliorées, deviennent aveugles d'un œil, ou des deux yeux (ulcération de la cornée).

Traitement

Les vapeurs d'ammoniaque (plus lourdes que l'air) se trouvent près du sol. On peut les faire disparaître en améliorant la ventilation. L'installation d'extracteurs mécaniques est conseillée. Supprimer les litières anciennes ; les remplacer par des litières fraîches et sèches. Supplémentation de l'aliment en vitamine A.

Prévention

Une bonne hygiène et une ventilation adéquate sont les clés du problème. Laisser le maximum d'espace aux oiseaux, à moins qu'une ventilation dynamique puisse extraire l'excès de gaz lourds (en particulier l'hiver). Ajouter périodiquement de la litière propre.