Club Des Éleveurs De Races Belges Ronquières

Copyright © Christian Delsanne pour CERB Club Des Éleveurs de Races Belges Ronquières Belgique

RHD

Le site du CERB a été créé en 1996.

Mises à jour en 2000, 2004, 2006, 2008 , 2010 et 2016



Souper annuel

4 Mars  2017

Expo 2017

30 septembre et 1er octobre  2017

Le plan incliné

Bienvenue sur le site du CERB consacré exclusivement au petit élevage d'animaux de basse cour de races Belges

Informer | Inspirer

La maladie hémorragique virale du lapin (rabbit haemorrhagic disease ou RHD) est une maladie virale atteignant les lapins européens qui est provoquée par un virus appartenant à la famille des Caliciviridae. La RHD se propage rapidement, l’infection se contractant par voie nasale, conjonctivale et orale. La maladie peut se transmettre directement ou indirectement par le contact avec les cages, les humains, les oiseaux ou les insectes. Elle se caractérise par un taux de mortalité élevé chez le lapin adulte, la mort étant précédée par peu de symptômes, voire aucun. Les symptômes cliniques ne se manifestent que chez les animaux âgés de plus de 8 à 10 semaines. Le mécanisme de résistance chez les animaux plus jeunes n’est pas encore bien connu.

Vaccin

La souche vaccinale est un virus de la myxomatose qui exprime le gène codant pour la protéine de capside du RHDV. Ainsi les lapins sont immunisés à la fois contre le virus de la myxomatose et contre le RHDV.

Protection

Le vaccin est utilisé pour l’immunisation active des lapins, dès l’âge de 5 semaines, afin de réduire la mortalité et les signes cliniques dus à la myxomatose et de prévenir la mortalité due à la RHD. Les animaux vaccinés sont protégés à partir de 3 semaines après la vaccination. La protection dure 1 an. Une augmentation transitoire de la température de l'ordre de 1 à 2°C peut survenir. Dans les deux premières semaines après la vaccination, un oedème non douloureux de petite taille peut être observé au niveau du site d’injection. Cet oedème disparaît complètement à la fin de la troisième semaine. Après une infection avec le virus sauvage de la myxomatose, certains animaux vaccinés peuvent développer quelques vésicules de très petite taille, particulièrement aux endroits dépourvus de poils, formant rapidement des croûtes. Les croûtes disparaissent généralement dans les 2 semaines après l’observation des petites vésicules. Ces croûtes sont observées uniquement chez les animaux avec une immunité active et n’ont pas d’influence sur l’état de santé général, l’appétit ou le comportement du lapin.

Particularités

Il se peut que les lapins ayant été précédemment vaccinés avec un autre vaccin contre la myxomatose ou ayant contracté une myxomatose naturelle sur le terrain ne développent pas de réponse immunitaire appropriée contre la RHD après la vaccination.

La vaccination n’est pas recommandée dans les 14 premiers jours de la gestation. La myxomatose et la RHD sont soumises à déclaration obligatoire.