Club Des Éleveurs De Races Belges Ronquières

Copyright © Christian Delsanne pour CERB Club Des Éleveurs de Races Belges Ronquières Belgique

Morphologie du corps

Le site du CERB a été créé en 1996.

Mises à jour en 2000, 2004, 2006, 2008 , 2010 et 2016



Souper annuel

4 Mars  2017

Expo 2017

30 septembre et 1er octobre  2017

Le plan incliné

Bienvenue sur le site du CERB consacré exclusivement au petit élevage d'animaux de basse cour de races Belges

Informer | Inspirer

Les différentes parties du corps du lapin 


Les principales parties du corps du lapin sont identifiées sur la figure 1. Pour la majorité des races, à l'exception des nains, l'allure générale du corps est différente selon le sexe. Une tête large et forte, un thorax développé, des membres relativement épais et une musculature bien extériorisée sont généralement caractéristiques du mâle. Les femelles présentent, toutes proportions gardées, plus de finesse générale avec une tête plus étroite, un corps paraissant plus allongé et une ossature un peu plus légère. Seul l'arrière-train est plus développé avec un bassin large (FFC, 2000).

La tête

La tête du lapin porte de nombreux poils tactiles ou vibrisses.

La bouche relativement petite, située ventralement est munie de 2 lèvres. La lèvre supérieure est fendue au centre de sa moitié ventrale (bec de lièvre). Des poils longs appelés vibrisses sont implantés en particulier sur la lèvre supérieure et sur la partie antérieure des joues. Ils ont un rôle important en tant qu'élément du "toucher".

Le nez comprend deux narines obliques .Le rhinarium placé juste au-dessus de la bouche se compose d'une zone glabre en forme de Y. Le philtrum correspond à la barre verticale qui traverse de haut en bas la lèvre supérieure, et les narines s'ouvrent dans les branches divergentes du Y. La peau avoisinante, par contraction de la musculature, peut recouvrir la zone glabre et ainsi oblitérer les narines.  

Les yeux placés de chaque côté de la tête sont surmontés de quelques vibrisses. Il y a trois paupières. Deux ont un mouvement vertical et sont recouvertes extérieurement de poils et munies de cils. La troisième paupière est située entre le globe oculaire et les deux précédentes dans l'angle interne de l'orbite. Elle est dépourvue de poils et ne recouvre qu'un tiers de l'œil : c'est la paupière nictitante.

Les oreilles

Coiffant la tête et placées légèrement en arrière; les oreilles sont recouvertes de poils courts, principalement sur leur face extérieure. Elles ont une puissante attache cartilagineuse. La taille de l'oreille externe varie beaucoup en fonction du génotype considéré: très courtes chez les races naines (moins de 1/5 de longueur du corps) elles sont les plus développée chez les lapins du type bélier anglais où elles peuvent atteindre la longueur du corps. Si elles sont généralement portées dressées, les oreilles peuvent aussi naturellement retomber sur le côté de la tête; on parler alors de lapins de type bélier.

Les vaisseaux sanguins situés en bordure et au milieu du pavillon de l'oreille sont très visibles. La veine marginale de l'oreille est un site privilégié pour les injections ou les prélèvements sanguins, mais les autres vaisseaux sont aussi utilisables.

Les mamelles de la lapine

Sur la face ventrale du corps, sont situées deux rangées de 4 à 5 et exceptionnellement 6 mamelles, ce qui fait que le nombre de mamelles fonctionnelles d'une lapine peut être pair (8 ou 10 tétines) ou impair (9 ou beaucoup plus rarement 11 tétines). A chaque tétine munie de 5 à 6 canaux évacuateurs, correspond une glande mammaire séparée (figure 2c). Les efforts de sélection sur la prolificité ont entraîné dans les populations considérées une augmentation de la proportion des sujets ayant un plus grand nombre de tétine (tableau 2). En raison de l'héritabilité de ce critère, avec le maintien de l'effort de sélection, des lapines ayant 12 tétines ont été récemment signalées (Coisne, 2000). Il y a systématiquement une paire de tétines axillaires situées entre les pattes avant, au niveau des 7e et 8e côtes, et une paire de tétines inguinales situées entre les cuisses. Les variations du nombre de tétines correspondent toujours aux tétines ventrales, les plus faciles d'accès pour les lapereaux lors de la tétée.

Les membres

Les membres antérieurs sont courts et terminés par 5 doigts portant chacun une griffe longue et arquée. Les membres postérieurs sont plus longs et terminés par 4 doigts seulement, qui ont également chacun une griffe longue et arquée.

Les glandes cutanées

Chez le lapin, comme chez tous les léporidés, il n'y a pas de glandes sudoripares (glandes tubulaires). Par contre, les glandes alvéolaires du type sébacé sont abondantes. Les glandes tégumentaires spécialisées sont les suivantes:

1- glandes paraproctodéales s'ouvrant en plein rectum.

2- glandes inguinales bien développées. Il s'agit d'une collection de glandes sébacées qui s'ouvrent dans une invagination en forme de sac, revêtue intérieurement de poils courts.

3- glandes préputiales chez le mâle et glandes clitoridiennes chez la femelle.

4- glande sous-mandibulaire, située en arrière de la lèvre inférieure (6 mm de long par 3 mm de large) constituée d'un amas de glandes sébacées et servant aux lapins à marquer leur territoire.

5- glande pigmentaire composée elle aussi d'un groupe de glandes sébacées, située au bout même du museau.