Club Des Éleveurs De Races Belges Ronquières

Copyright © Christian Delsanne pour CERB Club Des Éleveurs de Races Belges Ronquières Belgique

Salmonellose

Le site du CERB a été créé en 1996.

Mises à jour en 2000, 2004, 2006, 2008 , 2010 et 2016



Souper annuel

4 Mars  2017

Le souper annuel

Expo 2017

30 septembre et 1er octobre  2017

Le plan incliné

Bienvenue sur le site du CERB consacré exclusivement au petit élevage d'animaux de basse cour de races Belges

Informer | Inspirer

Pouvant présenter des similitudes avec la paramyxovirose ou la toxoplasmose, le diagnostic requiert le plus souvent des analyses en  laboratoire. L’isolement de cette bactérie prend plusieurs jours. Les selles ou un cadavre suffisent.

On peut observer plusieurs formes de la maladie. Il existe même des porteurs sains ce qui a pour conséquence une mise en quarantaine.

La forme suraiguë

La plus mortelle, elle frappe les plus faibles, entre autres les pigeonneaux, leurs parents ne montrant que des signes de stérilité avec mortalité dans  la coquille ou peu après.

La forme aiguë

Chez les pigeonneaux un peu plus résistants, on constate de la diarrhée hémorragique. A l’autopsie, le foie, les muscles, les reins ont un aspect “ cuit ” caractéristique d’une septicémie ( passage du microbe dans le sang et les organes). Elle reste très mortelle.

La forme chronique.

Survient principalement chez les adultes. Parfois seuls de la maigreur ou de la stérilité sont constatés chez les porteurs “ sains ” .La femelle peut avoir des ovaires changés en amas “ caséeux ” avec des oviductes obstrués par des ovules morts et parfois de la péritonite.

Le mâle à les mêmes lésions aux testicules. Une analyse des selles put à ce stade déceler la maladie, à moins que n’apparaisse le “ mal d’aile ”. Il s’agit d’un gonflement d’une ou de deux articulations de l’aile parfois accompagnée d’un gonflement de l’articulation tibio-tarsienne de la patte.

Lorsque des abcès se forment dans l’oreille interne, des troubles de l’équilibre accompagnés de torticolis, de mouvements de manège, qu’on pourrait confondre avec la paramyxovirose.

Des mesures radicales doivent être prises : élimination des sujets malades ou suspects de par leur stérilité, quarantaine de tout nouveau venu, éventuellement vaccination à l’aide d’un vaccin “ mort ” .

Le recours à un vétérinaire est indispensable. L’auto médication peut être dangereuse dans la mesure où certains antibiotiques peuvent même favoriser le développement de la salmonelle comme par exemple le tylan.