Club Des Éleveurs De Races Belges Ronquières

Copyright © Christian Delsanne pour CERB Club Des Éleveurs de Races Belges Ronquières Belgique

L'environnement

Le site du CERB a été créé en 1996.

Mises à jour en 2000, 2004, 2006, 2008 , 2010 et 2016



Souper annuel

4 Mars  2017

Le souper annuel

Expo 2017

30 septembre et 1er octobre  2017

Le plan incliné

Bienvenue sur le site du CERB consacré exclusivement au petit élevage d'animaux de basse cour de races Belges

Informer | Inspirer

Les lapins sont des animaux particulièrement sensibles aux facteurs liés à l'environnement tels que la température ambiante du clapier, l'hygrométrie, l'aération et l'éclairage de la pièce réservée à l'élevage. En effet, des températures trop basses ou des changements brusques de température associés à des courants d'air provoquent une plus grande sensibilité aux troubles respiratoires. Une hygrométrie et une chaleur trop élevée augmentent les risques d'infection.

Le chauffage

On recommande une température minimale de 12 à 14 °C pour les lapereaux à l'engraissement, de 16 à 19 °C pour les lapines reproductrices avec un maximum de 30 °C. Dans les boîtes à nids, il faut une ambiance chaude avec 29 à 30 °C. Évitez les brusques écarts de température. La variation maximale ne doit pas dépasser 3 à 5 °C aux cours de la journée.

L'aération et la ventilation

Les lapins rejettent du gaz carbonique en respirant et le processus de fermentation de leurs déjections donne de l'ammoniac, de l'hydrogène sulfuré et d'autres gaz peu agréables. L'aération permet de renouveler l'atmosphère et de réguler la chaleur et l'hygrométrie du local. L'idéal est une humidité relative de l'air d'environ 55 à 80 %. Ce facteur se mesure à l'aide d'un hygromètre. Le gaz ammoniac est un excellent indicateur de pollution de l'air car il pique les yeux et provoque une irritation des voies respiratoires. Il suffit alors de ventiler un peu plus le clapier, non pas de façon épisodique mais constante. Cette aération est obligatoire mais évitez absolument les courants d'air froids quelle que soit la saison.

L'éclairage

Il joue un rôle très important sur la reproduction. Des études de l'Institut National de la Recherche Agronomique ont montré qu'un éclairement de 16 heures par jour est favorable à une bonne activité reproductrice tout au long de l'année. Un éclairement correct est nécessaire pour les cages de maternité mais il faut éviter une exposition au soleil. La luminosité est bonne si vous pouvez lire votre journal près des cages. A l'engraissement, la pénombre est aussi efficace que la lumière permanente. Il suffit d'éclairer au moment des soins quotidiens, sous réserve de les effectuer à heure fixe pour ne pas perturber les rythmes du transit digestif de l'animal.

Halte au bruit

Le lapin est un animal particulièrement sensible et craintif. Il peut réagir violemment au moindre bruit extérieur, avec des conséquences graves sur sa santé et sa croissance. Une frayeur peut parfois entraîner l'abandon d'une portée entière par la mère lapine ou provoquer de sa part des phénomènes de cannibalisme. Il est donc préférable de veiller à la tranquillité de vos petit protégés. L'important n'est pas de faire le silence absolu mais d'éviter tout nouveau bruit violent dans l'entourage proche des clapiers. Un bon élevage de lapin n'est pas un lieu de spectacle, surtout si vous avez des enfants. Limitez les visites aux soins courants, prodigués à heures régulières tout l'année.

Le conseil:

Une avancée de la toiture et l'isolation du bâtiment renfermant les clapiers facilitent le contrôle de la température tout en atténuant les nuisances sonores de l'environnement. En été, elles évitent un réchauffement excessif. En hiver, elles ralentissent les déperditions de chaleur ce qui permet d'économiser du chauffage.