Club Des Éleveurs De Races Belges Ronquières

Copyright © Christian Delsanne pour CERB Club Des Éleveurs de Races Belges Ronquières Belgique

Vers du lapin

Le site du CERB a été créé en 1996.

Mises à jour en 2000, 2004, 2006, 2008 , 2010 et 2016



Souper annuel

4 Mars  2017

Le souper annuel

Expo 2017

30 septembre et 1er octobre  2017

Le plan incliné

Bienvenue sur le site du CERB consacré exclusivement au petit élevage d'animaux de basse cour de races Belges

Informer | Inspirer

 Le lapin peut être porteur de vers. On en distingue 2 types ceux qui se développent dans le lapin et y deviennent adultes et ceux pour qui le lapin n'est qu'un hôte occasionnel, un maillon d'une chaîne de reproduction. La première catégorie est celle des vers ronds comme les oxyures, les strongles, les trichures; dans la seconde, on trouve notamment les cystîcerques, les tænias ou les cénures, tous des vers plats annelés.

Vers ronds.

Les vers ronds peuvent apparaître chez des lapins élevés sur paille et nourris de verdure. Leur présence est exceptionnelle chez les lapins nourris de concentrés et élevés sur grillage. La contamination se fait par l'ingestion d'aliments souillés par des œufs. Une forte infestation de ces vers provoque l'amaigrissement, la constipation ou la diarrhée. Un traitement aux vermifuges classiques s'indique parfois.

Vers plats annelés.

La cysticercose du lapin est provoquée par absorption d’œufs de ver solitaire (Taenza pisiformis) émis dans les excréments de chien, l'hôte naturel de ces vers. Après absorption de ces œufs, il se forme dans la cavité abdominale du lapin, sur le péritoine entre les organes abdominaux, des cysticerques - sorte de petites bulles ou vésicules translucides contenant des têtes de vers solitaires. Des chiens nourris d'abats de lapin peuvent être infectés, le ver solitaire se développant dans les intestins du chien.

Chez les lapins, les symptômes ne sont pas souvent apparents. En fait, la gravité de l'infestation dépend du nombre de parasites. Elle peut provoquer des hémorragies internes, des inflammations et se communiquer d’infections secondaires. Vu l'origine et le mode de transmission de la maladie, on comprend aisément qu'elle affecte seulement les élevages d'amateurs. La maladie peut être gardée sous contrôle en vermifugeant les chiens, en leur interdisant l'accès à l'élevage des lapins et en ne leur distribuant pas d'abats de lapins.

D'une manière générale, qu'il s'agisse de vers ronds ou de vers plats, les élevages distribuant des concentrés et élevant les lapins sur grillages sont peu concernés par les infestations de vers. Seuls certains éleveurs amateurs peuvent encore être confrontés au problème. Un traitement vermifuge sera alors mis en œuvre, mais il s'agira aussi de briser le cycle de reproduction des vers. On conseillera donc à l'éleveur d'isoler les malades et de détruire leur cadavre, de récolter et de brûler ou enfouir profondément  les  litières souillées d’œufs et de vers, de vermifuger les chiens et d'éviter de distribuer de l'herbe fraîchement coupée, Les pâturages où on récolte l'herbe seront aussi traités avec de la cyanamide calcique en hiver. De la sorte, on maîtrisera assez aisément ces problèmes.