Club Des Éleveurs De Races Belges Ronquières

Copyright © Christian Delsanne pour CERB Club Des Éleveurs de Races Belges Ronquières Belgique

Gustave refuse d'hiberner

Le site du CERB a été créé en 1996.

Mises à jour en 2000, 2004, 2006, 2008 , 2010 et 2016



Souper annuel

4 Mars  2017

Le souper annuel

Expo 2017

30 septembre et 1er octobre  2017

Le plan incliné

Bienvenue sur le site du CERB consacré exclusivement au petit élevage d'animaux de basse cour de races Belges

Informer | Inspirer

Texte de Cécile Gagnon.


 On sait que les ours s’en vont hiberner dès qu’arrivent les froidures de l’hiver. Mais certains n’ont-ils pas envie, comme les enfants, d’attendre un peu pour jouer dans la neige ?


Gustave ne connaît pas l’hiver. Et pour cause ! Gustave est un ours. Tout le monde sait qu’à l’automne les ours s’en vont dans une grotte pour passer l’hiver à dormir. Ils hibernent et ne se réveillent qu’au printemps. Gustave a pris une grave décision.


- Je ne vais pas hiberner, cet hiver, déclare-t-il à son père étonné. Je n’ai pas sommeil !


- Bon ! Fais à ta guise, répond papa ours.


Toute la famille ours s’en va au premier gel. Gustave passe la nuit tout seul au pied du gros sapin. Le premier matin, il s’éveille tôt.


- Il faut casser la glace pour boire au ruisseau ; mais, à part ça, tout est comme avant ! dit Gustave.


Le deuxième matin, Gustave n’en croit pas ses yeux. Tout est recouvert de blanc. Comme c’est beau !


Gustave tâte, palpe, goûte la neige. Avec ses amis, les renards et les lièvres, il s’amuse comme un fou. Ensemble ils jouent à faire des traces de pas dans la neige.


Mais Gustave a froid aux pattes malgré son bon manteau de fourrure. Alors, pour se réchauffer, il participe sur l’étang gelé à une formidable partie de hockey.


Comme gardien de but, Gustave est imbattable. Les Rapidos sont ravis de le compter dans leurs rangs.


Gustave passe un hiver épatant. Il apprend à faire des glissades et il devient vite le champion des batailles de boules de neige.


« Quelle idée d’aller dormir ! pense Gustave. Je ne m’enfermerai plus jamais dans une grotte. L’hiver, c’est bien trop amusant ! »