Club Des Éleveurs De Races Belges Ronquières

Copyright © Christian Delsanne pour CERB Club Des Éleveurs de Races Belges Ronquières Belgique

Systeme musculaire

Le site du CERB a été créé en 1996.

Mises à jour en 2000, 2004, 2006, 2008 , 2010 et 2016



Souper annuel

4 Mars  2017

Expo 2017

30 septembre et 1er octobre  2017

Le plan incliné

Bienvenue sur le site du CERB consacré exclusivement au petit élevage d'animaux de basse cour de races Belges

Informer | Inspirer

Les muscles peauciers sont bien développés au cou, au tronc et à la queue.   Sur le tronc sont bien développés les muscles du cou, de la queue, de l'os carré, de l’appareil hyoïde et du corps clignotant.   Sont faibles les muscles du dos et des reins, du ventre, du diaphragme, de la langue et de l’œil.   La couleur du muscle varie suivant l'espèce animale et la position du muscle sur le squelette.  

Les muscles pectoraux sont fort développés, surtout chez les espèces qui volent (chez l'oie les muscles pectoraux ne pèsent que la 1/11eme partie du poids corporel).  Le muscle pectoral superficiel est attaché à la crête sternale, au plat du sternum, à la partie inférieure des côtes, à l'humérus jusqu'au coracoïde et finit au tubercule deltoïde  du bras.   Il tire l’aile en bas et en avant.   Le muscle pectoral profond commence dans l’angle, formé par la crête sternale et le plat du sternum et est couvert par le précédent.   Il est muni d'un fort tendon terminal, qui tire l'aile vers le haut.   Entre le tronc et le bras et entre le bras et l’avant-bras nous trouvons une membrane alaire élastique et le muscle tendeur de cette peau, qui attire l’aile vers le tronc.   Les muscles du pilon entourent le fémur et la jambe.   Aux tarses nous ne trouvons que des tendons.