Club Des Éleveurs De Races Belges Ronquières

Copyright © Christian Delsanne pour CERB Club Des Éleveurs de Races Belges Ronquières Belgique

Circulation sanguine

Le site du CERB a été créé en 1996.

Mises à jour en 2000, 2004, 2006, 2008 , 2010 et 2016



Souper annuel

4 Mars  2017

Le souper annuel

Expo 2017

30 septembre et 1er octobre  2017

Le plan incliné

Bienvenue sur le site du CERB consacré exclusivement au petit élevage d'animaux de basse cour de races Belges

Informer | Inspirer

Quelques rappels d'anatomie

L'appareil circulatoire des lapins est organisé comme celui de tous les mammifères, mais certains détails méritent d'être soulignés. Par exemple le poids du cœur représente 2,7 à 2,8 g par kg de poids vif chez l'adulte. Les vues droites et gauches du cœur schématisées  donnent une idée des principaux vaisseaux entrants et sortant du cœur.

Les grands vaisseaux sanguins sont distribués selon les schémas classiques. Une idée des principaux vaisseaux sanguins du tube digestif est fournie L'étude détaillée de la vascularisation montre aussi l'existence d'assez nombreuses anastomoses entre les artères alimentant les organes, de même qu'entre les veines. Cependant, dès qu'on entre dans le détail de la vascularisation d'un organe, on constate l'existence de variations dans l'organisation d'un animal à l'autre.

Les variations peuvent aussi exister aussi dans le temps pour un même animal. Cela est même systématique chez la femelle pour l'irrigation de l'utérus et de la glande mammaire. Ainsi des vaisseaux sanguins apparaissent puis disparaissent, et les caractéristiques de ceux qui restent sont fortement modifiées (diamètre, épaisseur des parois, ….). 

Il est classique de mentionner l'organisation particulière permettant le regroupement du sang ayant irrigué le tube digestif pour le diriger vers le foie, ce que l'on appelle le système "porte" Nous avons déjà mentionné l'existence d'un système similaire existant entre l'hypothalamus et l'hypophyse : le système porte hypothalamo-hypophysaire permet de transmettre à l'hypophyse l'information humorale en provenance de l'hypothalamus sans dilution dans la circulation générale. Ceci permet de réduire par exemple, au strict minimum la quantité de GnRH libérée par l'hypothalamus permettant de déclencher la réaction de l'hypophyse.

Un système de même nature existe au sein du pancréas. Ainsi le sang veineux ayant irrigué les îlots de Langerhans, chargé par exemple en insuline, est regroupé en capillaires qui vont à leur tour irriguer les acini du pancréas exocrine. Ici aussi on comprend l'intérêt physiologique de cette organisation permettant une transmission quasi immédiate et sans dilution de l'information véhiculée par le sang (hormones, …).

Enfin, à côte de la circulation sanguine il faut mentionner la circulation lymphatique plus ou moins anastomosée-t-elle aussi, avec ses multiples ganglions situés dans toutes les parties de l'organisme. A titre d'exemple, Les figures 58 et 59 illustrent les principaux vaissaux et les ganglions lymphatiques du tube digestif ainsi que de l'abdomen profond. 

Volumes et débits sanguins  

Chez le lapin, de volume sanguin total est relativement stable et représente 55 à 57 ml par kg de poids vif, quelques auteurs donnant des valeurs un peu différentes (de 35 à 70 ml/kg). Cette proportion est indépendante de l'âge de l'animal, dans la mesure où Cantier et al. ont démontré en 1969 que la croissance de la masse sanguine est isométrique à celle du corps entier. Chez la lapine reproductrice, la masse sanguine s'accroît au cours de la gestation et de la lactation, mais la proportion par rapport au poids vif reste stable selon la majorité des expérimentateurs.

Le débit cardiaque

Chez un lapin adulte de 3,5 à 4.0 kg le débit cardiaque est de 500 à 600 ml par minute. Le sang est pulsé à raison de 220 à 240 battements par minute. Chez la lapine en gestation, le débit cardiaque augmente de 20 à 40% en fonction du stade de gestation. Le débit maximum est d'ailleurs enregistré au début du dernier tiers de la gestation mais pas à la fin .

Répartition du sang dans les organes

La mesure du débit sanguin dans les différents organes a fait l'objet d'un certain nombre d'études, en particulier chez la lapine reproductrice. A titre d'information, les résultats d'une étude de Nuwayhid de 1979 sont résumés sur le tableau 16. Il nous est apparu intéressant de rapporter non seulement les débits par organe, qui donnent une idée de la répartition du flux sanguin, mais aussi des débits pour 10 g d'organe, qui donnent une idée de l'intensité de l'irrigation sanguine.

On peut remarquer le très fort accroissement de débit sanguin dans l'appareil reproducteur chez la lapine gestante, mais rapporté au poids du tractus reproducteur ce débit s'avère équivalent, voire inférieur à celui constaté chez les lapines vides. Le flux sanguin irriguant l'utérus chez une lapine en fin de 4e semaine de gestation se répartit à raison de 60% pour les placentas, 27% pour les 2 cornes utérines et 13% pour le vagin.

Comme cela avait été mentionné dans les parties précédentes, le débit sanguin par placenta est plus élevé pour l'embryon situé le plus près de l'ovaire que pour la moyenne générale, ce qui favorise son développement (figure 48). Enfin, toujours en fin de gestation, si 6,7% (± 0,7%) du débit cardiaque sont destinés à l'utérus, 5,1% (± 0,5%) sont dirigés vers les glandes mammaires.

On doit aussi souligner le débit important mais très variable du sang irriguant la rate. Par contre le débit rénal semble relativement plus stable en fonction du stade physiologique et représente le passage moyen de la totalité du sang du lapin par les reins toutes les 5 à 10 minutes au minimum.

Composition du sang

 

Données hématologiques  

Un ordre de grandeur des valeurs hématologiques rencontrées chez une lapine adulte, puis au cours d'un cycle de reproduction est indiqué sur les figures 61 à 63. Au cours de la croissance le lapereau part de valeur beaucoup plus basses. Ainsi, à 28 jours de gestation un lapereau n'a que 2,4 millions de globules rouges par mm³ , contre 5,2 en moyenne chez l'adulte. De même, le nombre de leucocytes (0,4 milliers /mm³) n'est que le dixième de celui de sa mère au même moment (3,8 milliers/mm³).

Données biochimiques

La teneur du sang en différents éléments varie significativement en fonction du cycle de reproduction ou de l'âge des animaux, comme l'illustrent les figures 64 à 66. Les valeurs observées à 120 jours (4 mois) peuvent être considérée comme représentatives de celles de l'adulte.Pour la majorité des autres éléments, les valeurs sont beaucoup plus constantes.