Club Des Éleveurs De Races Belges Ronquières

Copyright © Christian Delsanne pour CERB Club Des Éleveurs de Races Belges Ronquières Belgique

Formation des races

Le site du CERB a été créé en 1996.

Mises à jour en 2000, 2004, 2006, 2008 , 2010 et 2016



Souper annuel

4 Mars  2017

Expo 2017

30 septembre et 1er octobre  2017

Le plan incliné

Bienvenue sur le site du CERB consacré exclusivement au petit élevage d'animaux de basse cour de races Belges

Informer | Inspirer

L'espèce sauvage initiale (BANKIVA) possède une inclination très marquée à la variabilité et que, même sans l'intervention de l'homme, elle a déjà formé diverses sous-espèces, sous les seules influences du climat et de l'habitat.

Faut-il dès lors vraiment s'étonner, qu'au moment où, elle n'avait plus à livrer cet éternel combat pour la vie que connaissent tous les animaux sauvages, au moment où elle trouvait sans se dépenser une nourriture plus qu'abondante et variée, au moment encore, où elle s'implanta dans des habitats et sous des climats les plus divers, la Poule domestiquée se soit singulièrement transformée pour en arriver au nombre très impressionnant de races que nous connaissons aujourd'hui.

Nous venons de voir dans l'historique que certaines de ces races ne datent pas d'hier, comme on le suppose généralement. Il y a 2000 ans, COLUMELLE en connaissait déjà huit, rien que pour l'Italie.

Il est certain que pas mal de races sont nées sans qu'elles soient le produit d'expériences. Même sans la pratique de la sélection, comme nous la pratiquons de nos jours, certains sujets arrivaient accidentellement à former un couple idéalement assorti pour accentuer involontairement un caractère extérieur ou une qualité utilitaire (ponte et chair) et former ainsi de nouvelles races, sans la moindre intervention humaine.

De nos jours encore, il arrive que pour des causes totalement inconnues, il se présente une brusque variation discontinue, étant immédiatement héréditaire.

Il suffit à ce moment de savoir exploiter cette brusque mutation et une nouvelle  race ne tardera pas à voir le jour.

La manie aussi de l'homme, de croire toujours que ce qui se trouve chez le voisin est plus beau et meilleur, contribua également grandement à faire des accouplements entre sujets de types différents, de régions différentes, de pays différents et d'obtenir ainsi aussi de nouvelles races, pas nécessairement plus belles ou meilleures.

La procédure engagée il y a 2000 ans dans la transformation des caractères extérieurs ou utilitaires de la Poule est encore engagée de nos jours. Bien que l'homme dispose aujourd'hui de l'aide de la science moderne et de 2000 ans d'expérience, on ne voit plus, à proprement parler, sortir des nouveaux types et de nouvelles formes.

Les apparitions que l'on peut qualifier d'extraordinaires datent toutes depuis pas mal d'années. Comme exemple, nous prendrons la Sebright (150 ans), la Breda, les poules huppées, la poule nègre, la courte-pattes (300 à 500 ans), la Cochin, les races laineuses et soyeuses, les races barbues et les races naines (1000 à 2000 ans) de même que le combattant, encore plus ancien.

Sur le plan utilitaire, où l'on ne recherche plus beauté et extravagance, c'est exactement le contraire. Depuis 25 ans, nous voyons annuellement apparaître de nouveaux phénomènes, aussi bien pour la production des œufs, que pour celle de la chair et on est franchement en droit de se demander si on n'est pas arrivé à un sommet de la capacité productive de la poule et s'il est encore possible de faire mieux.