Club Des Éleveurs De Races Belges Ronquières

Copyright © Christian Delsanne pour CERB Club Des Éleveurs de Races Belges Ronquières Belgique

Sa langue au chat

Le site du CERB a été créé en 1996.

Mises à jour en 2000, 2004, 2006, 2008 , 2010 et 2016



Souper annuel

4 Mars  2017

Expo 2017

30 septembre et 1er octobre  2017

Le plan incliné

Bienvenue sur le site du CERB consacré exclusivement au petit élevage d'animaux de basse cour de races Belges

Informer | Inspirer

 Cette formule qui marque la fin des devinettes se noie dans le brouillard des temps et des jeux enfantins. Cependant le chat, comme dévoreur de langue, qui rend les petits enfants muets, semble avoir pris à une époque relativement récente la place du chien, ordinairement plus vorace. “ Ne sauriez vous deviner? - demandait Mme de Sévigné. Jetez vous votre langue aux chiens?... ” Il semble bien que ce soit là l'ancienne formule : jeter quelque chose aux chiens c'est en faire très peu de cas, voire un acte infamant, et ne pas être “ bon à jeter aux chiens ” le comble de l'indignité. C'est probablement parce que “ langue au chat ” est plus joli, moins brutal que “ langue aux chiens ”, que s'est effectué ce changement d'animal domestique. L'expression consacrée s'éloigne ainsi de la réalité féroce dans laquelle elle a certainement vu le jour, à des époques où les mutilations humaines n'étaient pas de simples façons de parler. Couper les mains en guise de châtiment, couper les oreilles, le nez, la langue, à des ennemis vaincus, à des captifs, par représailles ou pour le simple plaisir, ont été - sont encore parfois! - des pratiques odieuses mais bien réelles. Les jeux d'enfants qui miment - innocemment? - la plus grande bestialité des peuples (on joue à la guerre, n'est ce pas?) sont souvent comme l'écho de ces coutumes barbares, et c'est sans doute dans un châtiment cruel qu'il faut voir la véritable origine du gentil renoncement de nos devinettes. Car donner sa langue à manger aux chiens, ou aux chats, c'est, par une auto mutilation symbolique, devenir irrémédiablement muet, et donc le plus sûr moyen de ne jamais pouvoir répondre à la question posée.