Club Des Éleveurs De Races Belges Ronquières

Copyright © Christian Delsanne pour CERB Club Des Éleveurs de Races Belges Ronquières Belgique

Classification des naines

Le site du CERB a été créé en 1996.

Mises à jour en 2000, 2004, 2006, 2008 , 2010 et 2016



Souper annuel

4 Mars  2017

Le souper annuel

Expo 2017

30 septembre et 1er octobre  2017

Le plan incliné

Bienvenue sur le site du CERB consacré exclusivement au petit élevage d'animaux de basse cour de races Belges

Informer | Inspirer

La classification des races de poules est un véritable casse-tête qu'elles soient naines ou grandes. Plusieurs systèmes ont déjà été proposés et testés, rarement acceptés et mis en pratiques.


Au début, on avait cherché à classer les naines suivent leur origine. On s'est vite aperçu que ce n'était guère pratique, l'amateur d'une race ignorant en général le continent d'origine donc, encore moins le pays.


Par la suite on les a divisé en trois catégories ; races de combat races à pattes lisses et races à pattes emplumées.


Cela constituait déjà une conception défendable.


Mr C. S. Th. Van Gink juge hollandais spécialiste des naines, a préconisé une classification plus logique (?) ;


Races naines originales dont il n'existe pas de type grande taille


Races naines de combat


Races naines représentant le diminutif d'une grande race.


Malgré la logique apparente, il semble que le groupe 2 s'incorpore en fait dans le groupe 3 ; et que les groupes 1 et 3 peuvent se subdiviser en races à pattes lisses et races à pattes emplumées. Nous voilà revenus au point de départ.


Une classification uniforme pour tous les pays serait un grand bien pour tous, surtout si on généralisait l'idée, déjà émise, de laisser la prépondérance aux noms des pays d'origine ou de perfectionnement des races. Ou éventuellement de faire suivre les noms, en cas d'une traduction, par le nom original. On pourrait aussi y ajouter le nom de la variété lorsque la spécification de cette dernière en langue du pays d'origine est de nature à faciliter le classement.


Exemples :


A la définition de “  Combattant Anglais moderne nain doré, il faudrait  ajouter entre parenthèses (black red), pour le "brun doré" ajouter (brown red), "brun argenté" aurait (birchen grey), argenté à ailes de canard (silver duckwing) etc.


D'autres cas ,


L'uniformisation dans la dénomination des races est également souhaitable dans l'intérêt général et de celui des novices en particulier, car les différences qui existent actuellement dans les appellations ne se justifient pas et compliquent singulièrement leur compréhension par les non initiés.


Au lieu d'écrire "Bantam de Pékin" il vaudrait mieux dire "Pékin" (Cochin nain) dans les pays d'expression française.


Ainsi la "Nagasaki", nom par lequel on désigne cette race chez nous et en France, on l'appelle "Japonaise" en Angleterre, Allemagne et Hollande, alors que dans son pays d'origine on la désigne sous le nom de "Chabo".


La race que l'on désigne en France sous le nom de "Mille Fleur" est en fait la "Sabelpoot" hollandaise. Cette dénomination est du reste employée chez nous pour désigner une couleur et non une race.


En Angleterre il existe une race appelée "Booted Bantam" et qui est appelée en France "Bantam botté" ou " Bantam pattu". Ces dénominations sont très vagues et ne constituent pas un nom bien défini pour une race.


 


Le même cas se présente pour la race que les amateurs belges et français appellent "Java" et que les Anglais désignent sous le nom de "Rose Comb Bantam" que l'on peut traduire pas "Naine à crête en rose (crête frisée)".


Ces deux dénominations anglaises ne spécifient pas grand chose car d'autres races naines sont pattues ou ont la crête en rose.


Tout cela est malheureusement fantaisiste et il serait préférable que les associations de juges officiels de tous les pays travaillent à une "Classification Standard" méthodique pour toutes les races et par la même occasion définissent la façon de les désigner.