Club Des Éleveurs De Races Belges Ronquières

Copyright © Christian Delsanne pour CERB Club Des Éleveurs de Races Belges Ronquières Belgique

Histomonose

Le site du CERB a été créé en 1996.

Mises à jour en 2000, 2004, 2006, 2008 , 2010 et 2016



Souper annuel

4 Mars  2017

Expo 2017

30 septembre et 1er octobre  2017

Le plan incliné

Bienvenue sur le site du CERB consacré exclusivement au petit élevage d'animaux de basse cour de races Belges

Informer | Inspirer

Cause

Un protozoaire: Histomonas meleagridis.

Transmission

Directe, par contamination fécale de l'aliment et de l'eau. Les œufs embryonnés infestés d'un ver du caecum (Heterakis gallinae) sont la source d'infection la plus importante pour les poulets et les dindons. Les déjections peuvent rester infestantes jusqu'à 36 mois. La maladie est plus fréquente au printemps et en automne; elle est considérée comme une maladie due au stress chez le poulet (vaccination, exposition aux intempéries, parcours contaminé, etc.).

Espèces affectées

Surtout le dindon; elle atteint aussi le poulet, le paon, le coq de bruyère, la caille et le faisan.

Symptômes

Chez le dindon: habituellement observée quand les oiseaux ont de 8 à 16 semaines (mais elle peut atteindre des animaux plus vieux); faiblesse; abattement; baisse importante de l'appétit; déjections couleur de soufre caractéristiques de la maladie; certaines parties de la tête peuvent devenir noires.

Chez le poulet: habituellement observée quand les oiseaux ont de 3 à 5 semaines; somnolence; faiblesse; perte d'appétit; déjections" mousseuses" brun-jaunâtre; symptômes moins accentués que chez le dindon; déjections de couleur soufre (signe presque toujours constant chez le dindon atteint, mais pouvant manquer chez le poulet).

Mortalité

Chez le dindon: elle peut atteindre 100 % des troupeaux non traités; le taux de mortalité habituel est de 20 à 50 % des animaux atteints.

Chez le poulet: variable; habituellement, moins de 10 %; la baisse de production d'œufs et la perte de poids représentent les dommages les plus Importants.

Lésions

Chez le dindon: lésions, surtout dans les caecums et le foie ;paroi des caecums œdématiée, avec des plaies ou des ulcères; péritonite si les ulcères perforent la paroi caecale; contenu caecal dur gris-jaune, de même consistance que du fromage, quelquefois avec stries de sang. Les lésions hépatiques, de forme circulaire, apparaissent sous forme de dépressions ou d'ulcères d'environ 1 cm de diamètre ou plus.

Chez le poulet: la plupart des souches de volailles sont résistantes à des expositions modérées aux Histomonas; les lésions hépatiques sont rares; les lésions caecales peuvent se développer occasionnellement. Les mâles peuvent présenter de la péricardite. Certaines lignées de poulets ont des lésions semblables à celles des dindons.

Diagnostic

Chez le dindon: lésions hépatiques et caecales habituellement caractéristiques de la maladie. L'examen microscopique de tissus de la partie supérieure de l'intestin confirme le diagnostic en mettant en évidence l'agent causal.

Chez la poule:

examen microscopique; examens pour exclure la coccidiose, le choléra, l'hépatite aviaire, etc.

Traitement et prévention

Mesures sanitaires strictes. L'utilisation de caillebotis sous les mangeoires et les abreuvoirs réduit le risque d'une infestation importante, Comme les poulets sains sont souvent porteurs d'Heterakis, on doit éviter d'élever les poulets avec les dindons. Le tétras et la caille sont aussi des porteurs capables de communiquer l'infestation aux parquets de dindons. Les œufs d'Heterakis gallinarum peuvent survivre dans les déjections pendant de nombreux mois; on ne doit donc pas mettre de dindons sur des parcours contaminés pendant les 12 à 24 derniers mois. Un système de rotation, dans lequel les dindons sont changés toutes les 3 à 5 semaines, aide à réduire les risques d'infestation.

Le Ronidazole est efficace dans le traitement et la prévention de cette maladie.