Club Des Éleveurs De Races Belges Ronquières

Copyright © Christian Delsanne pour CERB Club Des Éleveurs de Races Belges Ronquières Belgique

Galle des pattes

Le site du CERB a été créé en 1996.

Mises à jour en 2000, 2004, 2006, 2008 , 2010 et 2016



Souper annuel

4 Mars  2017

Expo 2017

30 septembre et 1er octobre  2017

Le plan incliné

Bienvenue sur le site du CERB consacré exclusivement au petit élevage d'animaux de basse cour de races Belges

Informer | Inspirer

C'est une acariose, c'est à dire une affection parasitaire due à la présence d'un Acarien, un sarcopte, qui se creuse une retraite sous les écailles des pattes.   Comme les femelles sont terriblement ovigères, ce parasite se développe à une rapidité extraordinaire.   Les écailles commencent par se soulever, on voit alors apparaître des taches grises, qui deviennent des croûtes et si la patte n'est pas soignée à temps, elle devient difforme.   Certaines races sont plus recherchées que d'autres par les acariens et tout spécialement les races pattues.  

Les parasites des oiseaux sont classés en deux groupes :

LES PATHOGENES

C'est-à-dire ceux qui peuvent causer des états morbides en engendrant  des maladies.

LES  SAPROPHYTES

Ceux qui vivent sur un hôte sans provoquer des maladies , bien qu’ils soient dans certains  cas capables de véhiculer des germes de certaines maladies. Par exemple, les tiques qui sont capables de transmettre la spirochetose.

Ce qui nous  intéresse dans ce problème, ce sont les pathogènes. Il y a aussi les champignons qui sont responsables d e mycose externe. Les teignes et les acariens provoquent les acarioses, autrement dit la gale des oiseaux.

Bien qu’aujourd’hui les cas d’acarioses aviaires soient de plus en plus  rares, il nous arrive encore, lors des expositions, de trouver des volailles qui sont atteintes de ce fléau.

Ce qui ne devrait plus se voir dans un concours de beauté. En règle générale les juges sont assez sévères sur ce sujet.

Il existe pourtant de nos jours des moyens efficaces pour la guérison de ces maladies mais pour cela faut-il encore appliquer les préceptes fondamentaux de l’hygiène sanitaire.

La gale aviaire se présente sous deux formes, elle est motivée par deux espèces distinctes : les Cnemidocoptes mutants pour la gale des pattes, les Cnemidocoptes gallinae pour la gale du corps.

Bien qu'elles appartiennent toutes les deux au type Arthropode, ordre des Acariens, famille des Sarcotides et sous-famille des Sarcoptines, ces parasites ont en commun les caractéristiques suivantes : ils sont très petits et leur corps gros et court qui forme un tout continu par la fusion du Cephalothorax et de l'abdomen, c’est-à-dire qu'à l'opposé des insectes auxquels on distingue l'abdomen, le thorax et la tête, celui-ci montre quand on l'observe à la loupe une figure semblable à une circonférence.

Son dos est convexe, imprégné d'une substance appelée Chitine sur lequel il y a des stries et des petits poils.

Ces acariens n'ont pas d’yeux, ni de trachée.  Ils respirent à travers leur peau .Les mâchoires sont unies pour former une proéminence conique que l'on appelle la tête (ou Rostre).

Les pattes sont au nombre de  trois paires pour les jeunes et de quatre paires pour les adultes. Leur reproduction est vivipare, contrairement aux autres acariens .

Galle des pattes.

Nous venons de voir ci-dessus que l'acarien qui la détermine s'appelle Cnémidocopte Mutant, parasite des poules, faisans, perdrix, pigeons et dindons. Ses dimensions sont de 0,2 à 0 4 mm pour le mâle et de 0,4 à 0:45 mm pour la femelle. La maladie se répand par contagion directe de l'un à l'autre ou  indirecte grâce aux accessoires et outils d’élevage, litières, nids et de toute façon, sa propagation est lente.

Cette acariose se fixe sur les pattes dans lesquelles il creuse des galeries épidermiques et se nourrit de cellules jeunes en cours de formation (kératinisation) développant ainsi une action pathogène au moyen d’une substance qu'il libère, qui se mélange avec des corpuscules  causés par les reliefs de son festin.

Ce mélange forme des croûtes blanc grisâtre qui s'agglomèrent et gonflent les extrémités. Ces lésions se traduisent par des démangeaisons dans les débuts qui énervent les oiseaux qui finissent par se picorer les pattes.

Le cours de cette parasitose avançant, les oiseaux boitent au début et vers la fin, ne peuvent plus monter sur les perchoirs et de même ne peuvent plus marcher.

Si ces manifestations ne sont pas soignées au plus vite, elles peuvent dans les cas très graves, contaminer les oreillons, la crête et les barbillons.

Sur les volailles atteintes de ce parasitisme, on remarque un retard de croissance, une diminution du poids et de la ponte.

D'après toutes ces descriptions qui viennent clé vous être faites, il vous sera facile d'établir le diagnostic.

Maintenant, si vous le désirez, vous pouvez chercher au milieu de ces croûtes, cet acarien ; pour cela, il suffit de vous munir d’une loupe et de faire sortir de ses galeries cet hôte indésirable en le soumettant à l'action d'une base comme la potasse, soude ou même ammoniaque, le procédé est facile à réaliser, il se fait en deux étapes.

La première consiste à faire ramollir les croûtes de façon à pouvoir les détacher et laisser les acariens à nu avant l'attaque des médicaments. Pour cela, faire tremper les pattes dans un bain d'eau savonneuse chaude en appliquant de la vaseline ou de la pommade que l'on trouve dans le commerce.

Le but étant atteint, on effectue la deuxième partie du traitement propre a11x pattes avec une pommade au soufre, créosote ou phénol, ou tout simplement en les enduisant de pétrole brut ou kérosène.

Ceci est le traitement le moins coûteux ; bien entendu, vous pouvez toujours avoir recours à votre pharmacien pour avoir des produits à base DDT ou Lindane, etc.

Mais ces produits sont toujours onéreux et bien des auteurs disent que le traitement n'est pas conseillé et qu'il vaut mieux sacrifier l'animal atteint de ce fléau ; de toute façon, n'oubliez jamais de nettoyer les nids, brûler la literie, pulvériser les murs, les plafonds et les perchoirs avec un produit antiparasitaire comme le Malathion qui a un avantage, c'est d'être à la fois insecticide et acaricide .